Le meilleur moment pour visiter les vignobles du monde entier

J’ai eu visité quelques caves et déguster quelques vins,  en Bourgogne (surtout finalement) mais aussi à Madère par exemple…

Que l’on soit amateur ou expérimenté, le monde viticole est une invitation au voyage à lui seul, à la confluence de saveurs, de terroirs et de savoir-faire singuliers. KAYAK.fr , le moteur de recherche dédié au voyage, dévoile les mois les plus propices et les plus abordables pour partir à la découverte des vignobles du monde entier et l’étude révèle que, pour certaines destinations, ce sont bien souvent les mêmes mois !

Alors à vous de choisir :

Pour profiter des beaux jours et des vignobles verdoyants de Porto, il faut s’y rendre en mars. Un billet aller-retour revient en moyenne à 70 € et permet de visiter Douro où se trouvent les meilleurs crus du pays.
Madrid est également une destination viticole d’exception : il faudra compter 95 € en moyenne pour s’y rendre en mai et profiter, en plus, des beaux jours.
Les amoureux de l’Italie pourront explorer la campagne toscane dans la région de Chianti, en choisissant de partir en mars pour Florence à environ 133 € aller-retour.
En mars, San Francisco ouvre ses portes pour 514 € aller-retour en moyenne. Une belle occasion de découvrir les vins californiens au milieu des paysages de Napa et Sonoma Valley, située à moins d’une heure en voiture du Golden Gate.
En avril, les voyageurs auront tout intérêt à se rendre à Francfort pour environ 150 € aller-retour et profiter, par exemple, d’une escapade dans la région viticole de Rheingau.
Mai est le mois parfait pour profiter de la fin des vendanges dans l’hémisphère Sud. Un aller-retour pour Santiago à cette période coûte en moyenne 651 €. Les voyageurs combinent ainsi économies et découverte des vignobles chiliens. En mai, il est également possible de s’initier aux cépages argentins à Buenos Aires pour 678 € l’aller-retour en moyenne, de quoi s’autoriser un road-trip sur la route des Andes qui regorge de vignobles.
De l’autre côté du Pacifique, Pékin révèle les multiples facettes de sa région pour environ 429 € l’aller-retour en mai. Au programme, un vaste étendu de cépages à découvrir à moins de deux heures de la capitale, dans la province d’Hebei.
L’Océanie regorge elle aussi de trésors viticoles. Pour partir à Auckland en mars, pendant les vendanges des vignobles néo-zélandais, il faudra débourser environ 818 €. Melbourne se visitera quant à elle plutôt en mai pour faire des économies et bénéficier d’un vol à 824 €
environ.
Enfin, pour explorer les exploitations viticoles sud-africaines au meilleur moment, il faudra s’y rendre en juin : un aller-retour coûte alors 573 € en moyenne.

Et sinon bon Beaujolais nouveau (pas d’abus quand même)

Renseignements : Kayak.fr

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Soa dit :

    Un article très instructif ! Visiter un vignoble doit être magnifique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s