De la fleur au cadre de Vie

grimaud

Incontournable et 1er moteur des initiatives de fleurissement, le concours des Villes et Villages Fleuris est aujourd’hui un des pans d’une politique plus globale d’amélioration du cadre de vie pour tous, dans les villes & les villages du département. Les Bouches-du-Rhône, territoire très engagé sur ces aspects, labellisé « département fleuri » depuis 2013, déploient des actions mobilisant tous les publics, acteurs institutionnels, structures privées, particuliers et même collégiens. 

Le label Villes et Villages Fleuris

Dans les Bouches-du-Rhône, 45 communes portent fièrement cette distinction. Evoluant avec les attentes des citoyens, le label s’engage aujourd’hui sur des enjeux tels que la qualité de l’accueil, le respect de l’environnement et la préservation du lien social.

Le concours des Villes et Villages Fleuris s’étoffe chaque année, et met en lumière de façon élargie les initiatives en faveur de l’amélioration du cadre de vie. Au concours classique dont les résultats sont dévoilés dans ce dossier, s’ajoute le concours des maisons fleuries et celui des collèges fleuris.

La 2ème édition de Bouches du Rhône en paysage

Cette innovation portée par Bouches-du-Rhône Tourisme s’est donnée pour mission de penser la ville et le village comme un paysage. Mettre en valeur, les voies et rues empruntés chaque jour, les venelles et chemins parcourus le week-end en famille. Plus qu’un concours, il s’agit ici de réfléchir ensemble aux modalités d’amélioration du cadre de vie pour chacun et pour tous à travers une végétalisation des espaces, la prise en compte des spécificités du sol, du climat & la gestion des ressources et notamment de l’eau.

EN 40 ANS, LE CONCOURS EST DEVENU UN LABEL QUI PORTE TOUTES LES DIMENSIONS DU DEVELOPPEMENT DURABLE
Pourquoi y concourir ?
Le fleurissement s’inscrit dans une politique globale de développement durable. Il représente un réel outil de promotion touristique. Le fleurissement a un rôle économique par ses retombées et les emplois générés dans les secteurs de l’horticulture et du paysage, ainsi que dans le domaine du tourisme. Mais il a aussi un rôle social par son aspect fédérateur et éducatif par la sensibilisation des plus jeunes au respect de l’environnement et à l’effort d’amélioration du cadre de vie.

ANIMER LE TERRITOIRE, SENSIBILISER LES ACTEURS ET FEDERER LES INITIATIVES LOCALES
Le concours est un des moyens qui permet au département d’intervenir directement et concrètement auprès des résidents et des communes à la seule fin d’améliorer paysages, fleurissement et plus généralement la préservation d’un cadre de vie qui respecte l’environnement. C’est aussi un moyen pour Bouches-du-Rhône Tourisme d’être au contact des communes, d’apporter des réponses à leurs besoins, de
promouvoir et de proposer ses services sur les politiques d’accueil, d’études, de valorisation…
L’accompagnement peut ainsi porter sur la politique communale d’amélioration du cadre de vie, ou être un appui pour la participation au concours des itinéraires Bouches-du-Rhône en Paysages.

Dans les Bouches-du-Rhône, une commune sur deux est inscrite au concours. Parmi ces communes, 45 ont déjà obtenu des jurys régionaux et nationaux le panneau « Villes ou Villages fleuris », dont deux « 4 fleurs » à Martigues et Istres. Le Concours des « Maisons Fleuries » rassemble chaque année des particuliers de plus en plus nombreux et motivés, avec une moyenne de 250 compétiteurs.

CRITERES EXIGEANTS
Une appréciation générale des lieux présentés
Une appréciation par thématique : les plantes utilisées, la gestion de l’eau et les efforts faits en faveur de l’environnement, l’embellissement du cadre bâti (façades, antennes, lignes, voiries, publicité et mobilier d’extérieur), la gestion des déchets, la valorisation touristique.

LE PALMARES 2015
CONCOURS DÉPARTEMENTAL DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS

1er prix : Les Pennes-Mirabeau :
Pour ses actions environnementales et d’amélioration du cadre de vie.
La commune sera proposée à la première fleur.
2ème prix : Orgon :
Pour sa réhabilitation de qualité du centre ancien et la valorisation de son patrimoine
géologique.
3ème prix : La Roque-d’Anthéron :
Pour la continuité de sa démarche d’embellissement et ses actions en faveur du
développement durable.
Prix d’encouragement :
Simiane-Collongue : Pour la qualité de son dossier de présentation et la mobilisation de
son équipe.
Saint-Cannat : Pour la continuité de son engagement et la qualité de son dossier de
présentation.

Une réflexion au sujet de « De la fleur au cadre de Vie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s