Sur le Yukon en canoë

*inspiration

Quand j’ai besoin de calme,

Je rêve de grands espaces… et là il suffit de quitter la petite ville de Whitehorse pour apprécier la quiétude des eaux vert sarcelle du Yukon.

Le seul bruit que l’on entend est celui des pagaies qui font glisser le canoë sur le fleuve ! Ce silence peut être cependant interrompue par les ours noirs et les grizzlis qui vivent dans les bois environnants.

Ici on peut se souvenir de la ruée vers l’OR où en 1896 fut découvert un riche filon dans les criques du fleuve. Environ 100 000 américains partirent au nord tenter leur chance. Une fois franchi les cols de Chilkoot pass et de White pass, ils construisirent souvent des canoës pour remonter le fleuve, il y avait alors des bateaux à aubes qui fourmillaient.

Aujourd’hui encore on peut voir les vestiges d’un ou deux de ces bateaux puissants échoués sur la rive.

Moi je pars me ressourcer… et toi ?

Globe-trotteuse : Virginie B

Une réflexion au sujet de « Sur le Yukon en canoë »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s