American trip avec quelques livres de poche

Parfois j’ai l’impression d’avoir sillonné les États-Unis dans tous les sens , m’être assise dans des diners, avoir dormi dans des motels alors qu’en réalité je n’ai mis les pieds qu’une fois là-bas lors d’un circuit dans l’Ouest américain.

Ce sentiment de familiarité est né en partie de mes lectures, majoritairement anglo-saxonnes…alors installez-vous dans votre divan, chaussez votre paire de lunettes si vous en avez, direction USA !

Que diriez-vous de commencer par une ville que j’ai eu la chance de voir en vrai et où j’aimerais rester plus longtemps la prochaine fois :

San Francisco ! avec les chroniques d’Armestead Maupin

Restons sur la côté Ouest avec L.A Story dont l’intrigue comme son nom l’indique se déroule à Los Angeles mais bien loin du rêve hollywoodien

Après l’agitation de la ville, une envie de grands espaces ? tournez-vous sans hésitation vers le romancier Jim Harrison

Elle est en filigramme de chacun de ses livre : Denis Lehane n’a pas son pareil pour nous parler de Boston


pour prendre le pouls de la banlieue américaine aseptisée , plongez vous dans Long Week-end ou dans un des romans de Laura Kasischeke


direction New York, peut-être la ville où j’ai passé le plus de temps virtuellement avec ce magnifique roman de ColumnMcCann

et c’est probablement Brooklyn que j’ai arpenté le plus en compagnie de Paul Auster

Et vous, un livre à conseiller pour traverser l’Atlantique?

Globe-trotteuse : Chocoladdict

3 réflexions au sujet de « American trip avec quelques livres de poche »

  1. SUPER article que je mets de suite dans mes favoris (chais pas encore comment on fait, mais je vais trouver !)
    Les Chroniques de SF, génial…
    Je te recommande « Ne tirez pas sur l’oiseu moqueur » d’Harper Lee et « De sang froid » de Truman Capote pour les états du sud, et « Les raisins de la colère » de Steinbeck. Bon, c’est pas très actuel, mais reste une certaine vision des USA quand même.

  2. Moi j’ai adoré « Corps et Ames de Franck CONROY (certes, ça débute dans les années 40). Sinon, j’adore Auster et Hemingway ainsi que John FANTE et John Ernst Steinbeck. Des styles, des époques, des horizons si différents ! mais chacun avec sa vision des USA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s