Quand on partait de bon matin..à bicyclette

Le Tour de France a commencé  samedi, l’occasion pour certains de découvrir ou redécouvrir certains coins de France, pour d’autres d’aller voir une étape qui passe près de chez eux et de passer une journée entre caravanes publicitaires, attente des coureurs et liesse populaire.

J’avoue, pour ma part, ne pas nourrir de passion pour cet événement sportif qui revient chaque été sur nos écrans. Bien que consciente de l’effort fantastique de ces hommes sur leur selle, 5 minutes de grimpette à la télévision et je m’endors.

Cela m’a inspiré néanmoins une petite sélection de romans autour du vélo  si vous avez envie de pédaler à votre manière cet été :

Journal à Bicyclette

David Byrne, musicien américain, ne se calfeutrait pas dans sa chambre pendant les tournées mais prenait son vélo et a sillonné Istambul, Sydney, Londres, Manille, Berlin, San Francisco. Il en a tiré un carnet de voyages que j’imagine passionnant !

Le cycliste perdu

David Herlihy nous raconte dans le cycliste perdu le premier tour du monde à vélo de l’américain Frank Lenz en 1882. Nourri de multiples anectodes sur les pays traversés et les peuples croisés, ce roman d’aventures s’annonce captivant !

New York, journal d’un cycle

Sûrement pas le livre que j’ai préféré de Catherine Cusset mais une façon originale de se promener dans New York et une volonté de l’auteur de sentir son corps quand celui ci était impuissant à lui donner ce qu’elle souhaitait (d’où le double sens du terme cycle).

Petit éloge de la bicyclette

Eric Fottorino raconte dans son livre pourquoi il aime tant pédaler, son parcours de cycliste, l’amour de l’objet et sa participation à la course du Midi libre…une manière peut-être de comprendre ce qu’animent ces coureurs que je juge parfois masos.

Et vous, fan de vélo?

Globe-trotteuse : Chocoladdict

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. virginie B dit :

    fan du tour de France mais je crois que tu le sais !

    1. c’est même une des premières choses que j’ai lues sur toi !

  2. Evelyne dit :

    C’est une super idée ça Choco ! Pour moi le tour c’est un peu comme une madeleine et j’adore regarder les paysages !

    1. merci pour la super idée qui a eu un succès très limité )

  3. eva dit :

    Je me déplace en vélo parce que j’aime bien mais surtout parce que c’est le seul moyen de transport dont je dispose (pas les moyens d’avoir une voiture, et les bus ici sont quasi inexistants). J’aime depuis petite regarder le Tour de France parce que notre père nous y emmenait quand il passait dans le coin, que j’ai toujours connu ça ; j’aime toujours le regarder, non par amour du vélo mais pour visiter la France, ben oui. L’an dernier, nous étions en vacances dans un village où ils sont passé, on s’est bien amusé ! On l’avait raconté dans notre blog. Et cette année ? Va savoir…

    1. c’est souvent lié à des souvenirs d’enfance

  4. TT dit :

    Dans le cas du Tour de France, rien de poétique. C’est le règne des cyborgs, et même des bicyborgs, pour reprendre un jeu de mots qui a déjà été fait : http://yannickrumpala.wordpress.com/2009/07/14/bicyborgs/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s